Charlotte Kalala, la guerrière qui a dompté la vie


Vous avez sûrement entendu parler d’elle : Charlotte Kalala, alias Myshaa est une figure emblématique de la diaspora congolaise. Fondatrice du concept Congo na Paris, elle a su s’imposer dans le domaine de l'événementiel et de la communication. Derrière ce profil aussi charismatique, se cache une femme qui a lutté contre un cancer mortel...


"Chaque jour de ta vie est un feuillet de ton histoire que tu écris"



Bienvenue, Charlotte !


Pouvez-vous vous présenter ?


Je suis Charlotte Kalala, plus connue sous le nom de Myshaa, directrice communication au sein d’un grand groupe au Congo et fondatrice du concept “Congo na Paris”. Je suis également une mère comblée d’un petit garçon de 10 ans.


Parlez-nous de votre parcours…


Après l’obtention de mon Bac Littéraire, j’ai fait une Licence en administration et gestion des commerces. Je suis également titulaire d’un Master en Gestion des entreprises et organisation. En ce moment, je travaille dans le secteur de l'événementiel et de la communication.


Il y a trois ans, on vous a diagnostiqué un cancer du sang et des os au niveau de la clavicule.. Quelle a été votre première réaction?


Ma première réaction… je n’y ai pas cru tout de suite parce que le cancer reste une maladie grave… Lorsqu’on parle du cancer, on pense tout de suite à la mort! En réalité mes émotions étaient mêlées de crainte et de peur mais malgré cela je suis restée positive. En effet, de part mon éducation et ma foi j’ai pu surmonter cette épreuve. J’ai déjà été confrontée à des situations difficiles et plus rien ne me fait peur !


Et votre famille?


Au niveau de la famille, c'était dur à tous les niveaux, car nous étions déjà endeuillés avant cette mauvaise nouvelle me concernant. J'ai eu l'appui physique et moral de mes amis qui a permis la reprise en main de ma famille.


Quels ont été les impacts de la maladie sur votre féminité?


Malheureusement la maladie nous rend dépendants des autres. On a plus une réelle intimité. Le corps se transforme de manière drastique : on perd les cheveux, on perd du poids… J’ai continué à prendre soin de moi mais cette fois-ci avec un objectif différent : limiter la chimiothérapie. Grâce à ma maladie, j’ai redécouvert les plantes naturelles et je continue de m’en servir jusqu'à présent.


Partagez-nous vos astuces beauté...


Pour limiter les infections buccales, vous pouvez utiliser du bicarbonate avec de la poudre de Magva dans de l’eau minérale. Ce mélange est très efficace comme bain de bouche ! Si vous avez une peau asséchée, pensez à bien l’hydrater avec un mélange d’huiles essentielles. Pour finir, je vous conseille un masque à base de moringa : il renforce les défenses immunitaires et favorise la pousse des cheveux.


En tant que femme entrepreneure, comment avez-vous géré votre situation professionnelle?


J’ai dû faire des concessions. En effet, je suis une personne hyper-active et ne rien faire tout une journée me rendait folle! J’avais l’impression de ne servir à rien. Finalement j’ai trouvé un accord pour reprendre la voie du travail à temps partiel et c’est dans ces moments les plus difficiles, que j’ai créé “Rendez-vous avec la vie!



Parlez-nous donc de “Rendez-vous avec la vie”...


Je définis “Rendez-vous avec la vie” comme un mouvement. J’ai commencé par une conférence et par la suite, j’ai voulu aller plus loin en offrant des coffrets aux femmes qui suivent une chimiothérapie ou une radiothérapie.Cette box contient plusieurs produits cosmétiques en partenariat avec les grands laboratoires français. Mon plus grand objectif est de redonner l’espoir à ces femmes et leur dire de rester fortes et positives. Rendez-vous avec la vie, c’est aussi la mise en avant de témoignages forts et d’impact...



Quel est votre plus beau souvenir depuis la création de ce mouvement?


J’ai un souvenir à la fois triste et heureux. Une jeune dame a reçu l’une de mes boîtes et m’a envoyé une vidéo où elle me remerciait d’avoir pensé à elle concernant sa féminité. J’ai été touchée par ses mots. On lui avait donné un délai de vie de deux semaines. Elle est décédée deux mois après. Certes, elle n’est plus de ce monde mais je considère qu’elle s’est battue et a profité au maximum de ses derniers jours. C’est le plus important.


Un conseil aux personnes qui luttent contre un cancer?


Vivez! Tant que y a la vie il y a de l’espoir. Il est possible de s’en sortir. Si une personne arrive à gagner contre cette maladie, pourquoi pas vous? Les médecins m’avaient dit que j’allais mourir mais je suis en vie. Croyez en vous, profitez de la vie et soyez en paix avec tous !


Crystelles Yohou


Logo LBR noir copie.png

Bonjour et merci pour votre visite !

On espère que l'article vous aura plu. N'hésitez pas à liker et laisser votre avis en commentaire. Pour en savoir plus sur notre team cliquez ci-dessous

Pour recevoir
toute mon actu

Merci pour votre envoi

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest